Comment passer un bon entretien

20/11/2019

Article écrit par Teaminside

Partager

Votre CV a attiré l’attention du recruteur, vous avez été sélectionné et vous avez passé avec brio l’entretien téléphonique. La prochaine étape logique et inéluctable sera l’entretien physique. Pour beaucoup de candidats, l’entretien d’embauche peut être source de stress et de perte de moyens, mais grâce à nos conseils avisés celui-ci ne pourra que bien se dérouler.

Tout d’abord, partez du principe que l’entretien est le moment pour les deux parties de se rencontrer et de s’évaluer. Le recruteur va évaluer si la personne semble qualifiée pour le poste et si sa personnalité correspond aux valeurs de l’organisation. Le candidat de son côté évaluera la personne qu’il rencontre, les questions posées, les missions du poste, la projection dans l’entreprise et finalement si l’emploi lui correspond vraiment. Voyez plutôt cet entretien d’embauche comme un moyen d’échange pour mieux vous connaitre respectivement.

Voici les conseils pour passer un entretien d’embauche dans les meilleures conditions possibles

  • La ponctualité : si vous avez rendez-vous à 10h, arrivez 5-10 minutes avant l’heure d’entretien, cela vous permettra de réguler votre rythme cardiaque et de vous installer tranquillement dans l’attente du recruteur tout en observant votre futur et potentiel environnement. Arriver pile à l’heure ou en retard vous créera un stress supplémentaire et peut éventuellement vous faire perdre des points. Certes, nous ne pouvons pas maitriser tous les aléas mais si cela arrive, prévenez le recruteur.
  • Savoir se présenter : en première approche et durant les premières minutes de l’entretien, le recruteur examinera votre body langage et votre présentation à savoir : la tenue, la posture, les expressions faciales, la poignée de main, les gestes et les intonations. Soignez au mieux vos attitudes tout restant vous-même. Inutile de jouer un rôle, il y a de fortes chances que le recruteur s’en aperçoive. 

Préparez-vous à un pitch de présentation en étant capable de raconter votre parcours de manière honnête, fluide et compréhensible. Pensez surtout à orienter votre argumentaire au regard du poste à pourvoir en insistant sur les points qui donneront le plus de légitimité à votre candidature. 

  • La transparence : très important, la transparence est un critère majeur qui est apprécié de tous. Parlez des missions que vous avez réellement effectué, ne mentez pas sur vos responsabilités et sur les résultats. Le recruteur s’en rendra surement compte au fil de l’entretien ou du processus à travers les questions posées ou lors du contrôle de références. 
  • Se renseigner sur la société qui vous accueille : les recruteurs apprécient le fait que vous ayez pris le temps de vous informer sur la société. Informez-vous sur l’entreprise en elle-même, son activité, ses produits et/ou services, son fonctionnement, son actualité et pourquoi pas même ses concurrents. Tous ces éléments sont primordiaux pour votre candidature puisque ces connaissances démontrent votre motivation et votre professionnalisme. 
  • Se renseigner sur le poste : vous a-t-on déjà posé la fameuse question : « qu’avez-vous retenu du poste ? ». Ici, le recruteur ne s’attend pas à ce que vous citiez ligne par ligne les missions du poste, mais cherchera plutôt à mesurer votre capacité à reconnaitre les points importants et ce que vous pourriez y apporter. 
  • Anticiper les questions posées : le recruteur ne cherchera pas à vous piéger mais plutôt à comprendre vos motivations et les raisons pour lesquelles vous êtes en recherche. Préparez les éventuelles questions liées au possible départ de votre poste actuel mais aussi à l’intérêt suscité par l’offre d’emploi et l’organisation qui vous accueille.

Petit listing des questions qui peuvent vous être posées : 

  • Que savez-vous de nous et de nos activités ?
  • Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ?
  • Parlez-moi d’une situation difficile que vous avez vécue et surmontée ? 
  • Que pourriez-vous nous apporter de plus qu’un autre candidat une fois en poste ?
  • Comment vous jugent vos supérieurs ? Quels sont vos axes d’amélioration ? 
  • Qu’attendez-vous de votre futur manager ? Aimez-vous le travail en équipe ? 
  • Quelles sont vos prétentions salariales ?
  • N’hésitez pas à poser des questions : sur l’équipe, l’organisation, les perspectives d’évolution, les projets. Cela démontrera que vous êtes motivé. 

Les signes d’un entretien réussi

Il est très difficile de savoir à chaud le résultat d’un entretien et ce que pense vraiment le recruteur de votre candidature. Cependant, il existe quelques indices qui pourraient vous orienter. Les voici : 

  • La durée de l’entretien : sachez que si le recruteur estime que vous n’êtes pas le bon candidat pour le poste, la durée de l’entretien se verra écourtée. Un entretien de plus d’une heure est en général assez bon signe puisque cela voudrait dire que les deux parties échangent de manière fluide et que le temps se fait oublier.
  • Le recruteur vend son entreprise et les projets : la première étape de l’entretien s’est très bien déroulée. Vous avez raconté votre parcours avec les différentes missions que vous avez pu mener, vous avez répondu avec facilité aux différentes questions, vous vous sentez à l’aise. Le recruteur qui identifie un candidat comme futur recruté potentiel aura tendance à vendre le poste, ses missions mais aussi l’entreprise, les perspectives et ce que tous ces éléments pourraient apporter au candidat pour la suite de son parcours.  Les rôles s’inversent en quelque sorte puisque maintenant que vous vous êtes vendu, le recruteur fera de même pour vous attirer, vous retenir et vous faire signer. 
  • La fin de l’entretien : Le recruteur est entreprenant et vous précise sans que vous l’ayez demandé la suite du processus et pourquoi pas l’éventuel proposition qui vous sera faite. Il en profite au passage pour vous demander si vous avez d’autres pistes en cours et à quelle étape elles sont actuellement. Selon votre réponse et pour ne pas que vous lui échappiez, il devra faire preuve de rapidité et discernement. 

Autre signe non trompeur : le recruteur vous propose de visiter les locaux de l’entreprise et en même temps vous présente aux équipes.  Le fait de vous présenter dans ce cercle intime qu’est l’entreprise montre à quel point votre candidature a été apprécié et qu’on vous souhaite en interne. En général, c’est plutôt bon signe !

Groupe TeamInside - Tous droits réservés 2019 Site map Mentions légales Teaminside Aravati Teaminside Business Crédits