Feature Team : mythe ou réalité ?

07/12/2019

Article écrit par Teaminside

Partager

Avant même de répondre à la question, encore faut-il définir ce qu’est une « Feature Team »… 

La notion de « Feature Team » est liée à l’apparition des méthodes agiles (en l’occurrence la méthodologie Scrum) dans la gestion des projets digitaux. 

Petite définition : pour itérer et accélérer le cycle de conception/développement, on découpe un projet en lots, chaque lot correspondant à une catégorie de fonctionnalités. Exemples de lots : tunnel de réservation et panier d’achat / espace client / application mobile /… Une « Feature Team » est une équipe multidisciplinaire, ou encore cross-fonctionnelle (produit, design, développements, déploiement,… ), autour d’un même produit, d’une macro-fonctionnalité, d’un lot. La Feature Team doit pouvoir livrer un incrément de valeur, c’est sa vocation. Pour y parvenir :

  • la Feature Team est autonome et responsable de ce qu’elle délivre, 
  • ces membres travaillent à proximité géographique les uns des autres pour favoriser la collaboration et faire en sorte que chacun soit au même niveau d’information.

Alors « Feature Team », mythe ou réalité… 

Mythe, non, car certaines entreprises ont réussi à mettre en place ce type d’organisation (cf : l’exemple des Squads Spotify) mais une organisation qui pose de réelles questions en termes d’organisation des entreprises. Sa vocation est de casser les silos et de responsabiliser les parties prenantes d’un projet afin de délivrer plus rapidement un produit répondant à la fois aux enjeux business d’une entreprise et aux besoins des utilisateurs.

Une entreprise qui veut mettre en place ce type d’organisation doit être prête à considérer qu’il s’agit d’une transformation en profondeur tant du point de vue structurel qu’humain, et doit se poser les bonnes questions :

–    L’entreprise est-elle prête à adopter une culture Produit et une vision Produit à moyen et long terme ?

  • Est-elle prête à effectuer un rapprochement entre les Métiers et l’IT et à réunir, au sein d’une même équipe, ces profils ? Et ces profils sont-ils eux-mêmes prêts ? 
  • L’organisation en Feature Team a également un impact non négligeable sur les budgets et les coûts… L’entreprise l’a-t-elle anticipé ? 2 exemples :
    • Dans une configuration en « Feature Team », le offshoring est à bannir car tout repose sur la proximité des membres de l’équipe… Les conséquences en termes de coûts sont loin d’être négligeables !
    • En mode Feature Team, le budget et les ressources doivent être construits pour fonctionner de manière stable et durable, et non plus en mode Projet avec des réallocations, notamment en fin de projet. L’entreprise doit adopter une vision à plus long terme des budgets et des ressources, en est-elle capable ?
  • Les acteurs de ces futures « Feature Teams » sont-ils prêts à se responsabiliser et à assumer la responsabilité entière de ce qu’ils délivreront ?
  • Sont-ils prêts à une colocalisation et à un bouleversement de leur communication qui, pour que cela fonctionne, doit passer d’un mode de communication documenté et très écrit à un mode de communication plus direct ?
  • Plus important encore, le Top et le Middle Management de l’entreprise sont-ils prêts à passer d’un mode de management « Command & Control » à un mode de management libéré, en mode « Test & Learn  », responsabilisant les équipes, encourageant leur autonomie et leur droit à l’erreur ? 
  • Enfin, le mode « Feature Team » implique que les équipes soient le moins dépendantes possibles des prestataires extérieurs. Les Achats sont-ils prêts à envisager des modalités de contractualisation innovantes et agiles, qui rompent avec la forfaitisation par exemple ?

Groupe TeamInside - Tous droits réservés 2019 Site map Mentions légales Teaminside Aravati Teaminside Business Crédits